« Deep rivers », les origines du jazz

Ce concert du trio Paul Lay commémore le centenaire de l’arrivée du jazz en Europe, en 1918.

  • Paul Lay, le pianiste et artiste instrumental de l’année (Victoires du jazz)
  • a choisi des compositions emblématiques de ces années en or
  • mises en valeur par la voix d’Isabel Sörling et le walking de Simon Tailleu
  • le résultat est un concert magique, du gospel à Nina Simone

Heureuse coïncidence : ce même jour d’été 2017, le trio rentrait de New York, tout juste débarqué du Queen Mary II, après une traversée inoubliable Cherbourg-New York dans le cadre l’aventure « The Bridge 2017 », événement collaboratif culturel, sportif, artistique, qui célébrait les 100 ans d’amitié franco-américaine. Archie Shepp était l’invité d’honneur.

Cette proposition de création pour les 100 ans du jazz tombait à point nommé pour le groupe.

Paul Lay, Isabel Sörling et Simon Tailleu s’approprient ainsi les musiques populaires de la fin du XIXe et début XXe siècle – celles qui avaient bercé les jeunes années de ces soldats américains, qui débarquaient en France, âgés de 20 à 30 ans.

C’est à ce ragtime orchestral encore inédit en Europe, siffloté par ces jeunes soldats, que Paul Lay rend hommage, évoquant les champs de coton des plantations esclavagistes et les champs de batailles confédérées de la guerre de Sécession, en passant par Broadway et Tin Pan Alley, jusqu’aux tranchées de la Marne en 1918.

Paul écrit également quatre compositions, rejoint par 4 invités de cœur pour les besoins de l’album : Benjamin Dousteyssier au saxophone alto, Quentin Ghomari à la trompette, Bastien Ballaz au trombone, et Donald Kontomanou à la batterie. Ils interprètent notamment le poème To Germany de C. H. Sorley, jeune officier britannique, qu’il écrit au Front en 1917 juste avant de tomber sous les balles. Texte vibrant, ode à la paix dédiée au peuple allemand.

Dans la suite d’ « Alcazar Memories », qui a enchanté de nombreux festivals et scènes de jazz en France et en Europe, ce même trio a déjà convaincu la chronique depuis quelques mois avec ce nouveau programme. Le public présent aux festivals d’Anglet et récemment ERMI’JAZZ à Paris ont encore l’émotion pure d’un concert inédit.

Paul Lay : Piano
Isabel Sörling : Vocals
Simon Tailleu : Double bass

Informations du concert

Sous réserve du maintien des consignes sanitaires en vigueur

Ouverture de la billetterie le 5 juin 2021 :

Jours
Heures
Minutes
Secondes

Les Musicales de Cormeilles en Pays d’Auge - à chacun sa musique

Mairie de Cormeilles – 24, bis rue de l’Abbaye – 27260 Cormeilles
SIRET: 510 111 982 000 11 –  APE: 9499Z 

© 2021 Les Musicales de Cormeilles